Élaborer et conduire avec succès un PLPDMA

Utiliser les outils de gestion de projets pour coordonner la réalisation des actions

  • Un programme d’actions annuel, et un budget annuel : pour détailler les tâches à réaliser, les personnes affectées à leur réalisation, le temps à y consacrer, les moyens à mettre en œuvre et les résultats attendus, le calendrier de réalisation.
  • Un plan de communication annuel, adossé aux actions prévues.
  • Un tableau de suivi de cette mise en œuvre, régulièrement mis à jour, indiquant le degré d’avancement des différentes tâches (indicateur de réalisation) : pour repérer aussi tôt que possible les déviations par rapport à ce qui était prévu et rectifier en conséquence le plan d’action. Pour être utile, ce tableau doit être autant que possible simple à remplir et à lire.
 

En pratique

Les outils de gestion de projet sont exploités pour prendre du recul sur la réalisation du programme, à l’occasion :
  • De points d’étape réguliers sur les actions en cours :
    • entre l’animateur et l’équipe projet,
    • ainsi qu’avec l’élu référent pour le tenir informé, ou pour prendre les décisions utiles ;
  • D’une revue de projet à formaliser à mi-année : elle donne une vision globale de l’avancement du projet par rapport aux objectifs de l’année et offre l’opportunité des ajustements nécessaires. Cette revue concerne avant tout les instances internes de la collectivité (équipe projet, réunions de service, commission environnement...), mais peut également être partagée avec la CCES.
 
Cycle de mise en œuvre du PLPDMA
 
 
 
JqMRsGYqX-figure_07.jpg
Source : Élaborer et conduire avec succès un PLPDMA, ADEME (2018)
 
Ce suivi sert aussi à :
  • Collecter les données nécessaires à la construction des indicateurs de suivi annuels ;
  • Préparer le volet qualitatif du bilan annuel, notamment les éventuelles difficultés rencontrées au cours de la mise en œuvre, mais aussi les nouveaux leviers identifiés.
 
La figure ci-dessus montre le processus annuel de pilotage du PLPDMA.