Élaborer et conduire avec succès un PLPDMA

Rencontrer plus largement les acteurs, les mobiliser, négocier les modalités de réalisation des actions

Ce travail repose avant tout sur la négociation et les relations humaines.
Les acteurs à mobiliser sont de tous types :
  • En interne : agents de la collectivité, ouvriers, chefs de services, élus... pour la démarche d’éco-exemplarité ;
  • Enseignants, personnel de restauration, directeurs d’établissements, éducateurs dans les établissements scolaires ;
  • Service(s) petite enfance, personnel de crèches, parents, assistantes maternelles, personnel médical... ;
  • Commerçants, entreprises, etc.
Bon à savoir
Les partenariats auront d’autant plus de chance de réussir qu’ils seront initiés en amont de la mise en œuvre des actions.
 

En pratique

Comment approcher les acteurs ?

Chaque type d’acteurs nécessite une approche particulière, mais dans les grandes lignes, les modalités d’approche sont similaires.
 
Préparer la première rencontre (cruciale !) 
  • En recueillant les informations utiles sur le secteur et l’activité du partenaire potentiel 
  • En listant les propositions et demandes de participation qui pourront lui être formulées 
  • En anticipant les intérêts, bénéfices, avantages que le partenaire potentiel pourra tirer des actions proposées, en s’appuyant notamment sur ses obligations réglementaires (par exemple le tri des biodéchets par les gros producteurs...) et sur les retours d’expériences
Rencontrer les partenaires potentiels de façon individuelle
  • Pour mieux les connaître, comprendre leurs enjeux, identifier leurs besoins, points d’accroche éventuels pour une future coopération 
  • Pour s’assurer qu’ils appréhendent correctement le concept de prévention des déchets, (même si, parfois, des actions sur le tri et le recyclage, voire sans rapport avec la gestion des déchets sont nécessaires pour lancer le partenariat)
  • Pour engager concrètement la collaboration, en répondant très rapidement à un besoin identifié (contact, information...)
Laisser le partenaire être force de proposition pour renforcer son engagement
  • En traçant les grandes lignes de l’action proposée, tout en laissant des marges d’ajustement possibles 
  • En n'en sous-estimant pas le temps nécessaire en préalable à l’action 
  • En veillant à la qualité des échanges, déterminante pour le devenir du partenariat
Négocier d’abord la réalisation d’actions peu engageantes
  • Pour permettre à chaque partie de faire connaissance et se comprendre 
  • Pour permettre à des actions plus impliquantes de voir le jour une fois la confiance établie
 
Point de vigilance
Obtenir un rendez-vous avec un partenaire potentiel n’est pas toujours facile : passer par un intermédiaire de confiance (chambres consulaires, service développement économique, relations des élus...) est parfois nécessaire pour légitimer la démarche.
 

Partenaire, relais ou prestataire ? Ne pas confondre

Partenaire Organisme/personne qui participe à la réalisation d’une ou plusieurs actions (au niveau technique et/ou financier) et sans lequel/laquelle ces actions ne pourraient se réaliser. Les parties partagent un objectif commun et le réalisent en utilisant de façon convergente leurs ressources respectives. Un partenaire peut être le porteur principal d’une action.
Relais Personne/organisme qui contribue aux actions du programme de prévention de la collectivité (et notamment les répercute), avec peu de formalisme et moins de ressources mobilisées.
Prestataire Organisme/personne qui fournit un produit ou réalise un travail dans le cadre d’une obligation contractuelle ; la collectivité lui fixe un cahier des charges.