Élaborer et conduire avec succès un PLPDMA

Promouvoir le jardinage au naturel : fiche-action

Repères
  • Axe du PNPD concerné : 6. Poursuivre et renforcer la prévention des déchets verts et la gestion de proximité des biodéchets
  • Action du PNPD déclinée : 6.1. Promouvoir le jardinage au naturel pauvre en déchets

De quoi s’agit-il ?

Le jardinage au naturel concerne :
  • Les pratiques de gestion domestique des biodéchets qui permettent un emploi des biodéchets au jardin : compostage, paillage, broyage ;
  • Des pratiques de jardinage visant l’équilibre naturel du jardin, moins d’intrants et une meilleure résistance aux maladies : reconstitution des sols par apport de compost et absence de labour, fabrication d’engrais et de produits de traitement naturels, la présence favorisée d’espèces végétales ou animales « auxiliaires », plantation de variétés adaptées au sol et au climat, recherche d’économie d’eau.
 
Quels enjeux ?
  • Les collectivités constatent un accroissement des apports de déchets verts en déchèterie.
  • La biodiversité est menacée par l’utilisation de produits de jardinage toxiques et a contrario, des espèces invasives (non indigènes) se développent et colonisent les milieux.
  • Certains produits phytosanitaires seront retirés de la vente aux particuliers.
Gisement d’évitement : 4/4
Potentiel de réduction : 3/3


Objectifs

  • Réduire les apports de déchets verts en déchèterie ou dans les collectes de biodéchets.
  • Réduire les quantités de déchets dangereux et diminuer la nocivité des déchets.
  • Accroître le nombre de foyers pratiquant au moins une technique de jardinage au naturel et maintenir cette pratique dans le temps.


Exemples d’actions à mettre en œuvre

Exemples d’actions à destination des ménages :
  • Sensibilisation combinée ou non à la promotion du compostage, paillage, broyage par :
    • la diffusion d’information (brochure, site internet, vidéos...),
    • des informations en déchèterie, ciblant les ménages apportant des déchets verts, proposées par les agents, des guides composteurs ou un prestataire,
    • des stands d’information à l’occasion d’événements (marchés, salon, foire...en particulier liés au jardinage et aux plantes) avec la présence éventuelle de guides composteurs,
    • des conférences ou réunions publiques,
    • un événement dédié initié par la collectivité ;
  • Organisation d’ateliers pratiques pour transmettre des savoir-faire et des techniques de jardinage, notamment les alternatives aux produits toxiques ;
  • Organisation d’ateliers pratiques de fabrication de produits phytosanitaires « naturels » ;
  • Organisation d’ateliers de démonstration de broyage pour inciter les ménages à acheter un broyeur ou à utiliser un service de broyage existant ;
  • Déployer la pratique du broyage :
    • opération pilote pour tester différentes modalités de mise à disposition de broyat,
    • service de broyage sur placette ou déchèterie ou à domicile, prêt ou location de broyeurs via un prestataire ou une association... et formation des responsables des broyeurs,
    • aides financières à l’achat de broyeurs,
    • formation de référents broyage ;
  • Mobilisation et animation d’un réseau de référents jardinage au naturel (guides composteurs pailleurs ou composteurs pailleurs jardiniers).

Exemples d’actions à destination des établissements scolaires :
  • Sensibiliser les scolaires : organisation d’ateliers enfants lors d’un événement, participation à un jardin, visite de jardins pédagogiques.


Éco-exemplarité des collectivités

Exemples de mise en oeuvre :
  • Encourager et faciliter la pratique du broyage par les communes, par des actions similaires à celles visant les ménages.
Points de vigilance
  • Rechercher des synergies avec les démarches visant à protéger les milieux naturels et de l’eau.
  • Veiller à la qualité du matériel et à son bon entretien.
 
 

Exemples de partenaires à associer

  • Agence de l’eau.
  • Associations de jardiniers.
  • Société de services d’entretien des jardins (privée, insertion...).
  • Commerçants (bricolage, jardinage)...


Évaluation

Indicateurs de suivi

Quantités évitées:
  • Quantité de déchets verts collectés en déchèterie en kg/an/hab. ou broyés par la collectivité (ses prestataires, ses partenaires) - taux d’évolution de cette quantité en %. 
 
Nombre d’acteurs sensibilisés :
  • À décliner par action et par cible...
 
Changement de comportement :
  • Nombre de personnes déclarant pratiquer au moins une technique de jardinage au naturel (enquête) – taux d’évolution de ce nombre en %,
  • Nombre d’utilisateurs uniques des broyeurs – taux d’évolution de ce nombre en %.
 

Impact socio-économique et financier

Avertissement : l’évaluation mesurée ici ne porte que sur l’évitement. Selon les actions, il faut rajouter des coûts (achat et utilisation du broyeur, achat de produits pour fabriquer des produits phytosanitaires...).
 
Indicateurs-clés à mesurer :
  • diminution des quantités de déchets verts collectés en déchèterie en kg/an/hab.
 
Facteurs de coût :
  • coût des déchets verts en déchèterie : 135 €/t en moyenne (19 €/hab./an en moyenne)
Impact économique
= (-)
diminution des quantités déchets verts en déchèterie
x
coût des déchets verts en déchèterie
 
Pour aller plus loin : prendre en compte les coûts de l’action.
 
 

Impact environnemental

Avertissement : l’évaluation mesurée ici ne porte que sur l’évitement. Selon les actions, il faut rajouter des impacts (impact du broyage, impacts des consommations pour fabriquer des produits phytosanitaires...).
 
Indicateurs-clés à mesurer :
  • diminution des quantités de déchets verts collectés en déchèterie en kg/an/hab.
 
Facteurs d’émissions à utiliser :
  • collecte en déchèterie (approximée par une collecte en porte à porte) : 106,3 kg éq. CO2/t déchets ;
  • émissions évitées grâce au compostage : 35,6 kg éq.  CO2/t de compost soit 10,8 kg éq.  CO2/t de déchets (1 t de compost résulte du compostage de 32,3 t de déchets).
 
Calcul de l’impact environnemental du compostage des déchets verts :
Impact environnemental
= (-)
diminution des quantités déchets verts en déchèterie
x [(
facteur d’émission de la collecte des déchets verts en déchèterie
signe_plus.jpg
facteur d’émission de leur compostage
) -
émissions évitées liées au compostage
)]
 
Pour aller plus loin : prendre en compte les impacts des actions mises en œuvre.
 


Ressources méthodologiques et annexes

Rôles de la collectivité en charge du PLPDMA
  • Identifier les acteurs et actions pour le diagnostic local
  • Remonter de l’information pour le recensement national
  • Diffuser de l’information/des outils nationaux
  • Communiquer
  • Être éco-exemplaire
  • Mobiliser des acteurs et développer des partenariats
  • Proposer des aides méthodologiques/formations
  • Proposer des aides financières et/ou logistiques