Élaborer et conduire avec succès un PLPDMA

Organiser des rencontres périodiques sur la prévention des déchets : fiche-action

Repères
  • Axe du PNPD concerné : 10. Sensibiliser les acteurs et favoriser la visibilité de leurs efforts en faveur de la prévention des déchets
  • Action du PNPD déclinée : 10.3. Organiser des rencontres périodiques sur la prévention des déchets

De quoi s’agit-il ?

Organiser des rencontres aux différents niveaux territoriaux sur la prévention des déchets en s'appuyant sur les outils existants.


Quels enjeux ?
  • Tous les deux ans, des rencontres périodiques consacrées à la prévention des déchets et organisées par l’ADEME ont lieu à l’échelon national. Elles ont démontré leur utilité. Des associations nationales peuvent aussi en organiser (ex. : premier festival « zéro déchet » organisé par ZWF en juin 2016 ; diverses manifestations organisées périodiquement par FNE ; journées d’échange du groupe prévention AMORCE...).
  • Afin d’assurer une meilleure diffusion de l’information, ces rencontres doivent aussi être déclinées dans les territoires, à l’initiative des collectivités et/ou des acteurs économiques et/ou des associations.
  • Ces rencontres sont à géométrie variable. Elles peuvent s’envisager à différents échelons territoriaux, et avec différents types d’acteurs en fonction des réalités du terrain. Elles peuvent aussi s’adresser directement aux citoyens.
Gisement d’évitement : pas d'estimation
Potentiel de réduction : pas d'estimation


Objectifs

  • Partager et diffuser les connaissances, outils et bonnes pratiques entre acteurs concernés par la prévention des déchets.
  • (Re)Mobiliser et faire monter en compétences les acteurs et partenaires du territoire.
  • Faire émerger des idées nouvelles.
  • Communiquer et sensibiliser les citoyens.
  • Créer un réseau local pérenne autour d’un projet commun.
 

Exemples de mise en œuvre

Exemples de mise en œuvre transversale, toutes cibles :
  • Organiser un événement (festival « zéro déchet » ; « village de la prévention »...) multi-cibles (professionnels et particuliers) avec des rencontres-débats, des ateliers (ex. : de réparation, de cuisine de restes, de fabrication de produits de beauté, d’hygiène et pour la maison peu impactants pour l’environnement, et avec des emballages réutilisables), des stands présentant des produits alternatifs aux produits à usage unique...
Exemples de mise en œuvre à destination des ménages :
  • Organiser des événements locaux visant à faire se rencontrer les citoyens et à les faire échanger leurs savoirs et savoir-faire :
    • action de type Disco Soupe,
    • opération vide grenier, zones de gratuité, 
    • ciné-débat,
    • éco-randonnée,
    • café de la réparation,
    • portes ouvertes dans un jardin partagé,
    • collecte ponctuelle de jouets, vélos ... réutilisables... ;
  1.       le cas échéant, prendre appui sur des campagnes nationales (ex. : SERD, Semaine du DD, Semaine sans pesticides) pour donner ampleur et crédit à la démarche ;
  • Animer un réseau d’éco-familles.
voir 2.2.3. Définir le mode de fonctionnement de la CCES
 
Exemples de mise en œuvre à destination des acteurs professionnels :
 
Exemples de mise en œuvre à destination des publics scolaires :
  • Organiser un événementiel thématique (ex. : repas zéro gaspillage, rencontre avec un chef...) ;
  • Animer un réseau d’éco-écoles.


Éco-exemplarité des collectivités

  • Organiser des rencontres régulières internes à la collectivité (ex. : conférences débats, journée annuelle du DD...).
  • Animer un groupe de réflexion interne d’agents engagés.
  • Organiser des rencontres régulières entre la collectivité compétente et les collectivités de son territoire, animer un réseau d’éco-collectivités.

Exemples de partenaires à associer

  • Tous les partenaires actifs ou non du PLPDMA.
  • Tous les relais du PLPDMA.
Points de vigilance
  • Les messages délivrés, les actions encouragées doivent être cohérents avec le PNPD et le PRPGD.
  • Veiller à une organisation et une présentation attrayantes, ludiques et participatives, ce qui implique entre autres une animation dynamique de la rencontre.
  • L’entretien de réseaux d’acteurs est un processus qui s’inscrit dans la durée. Organiser des feed-back réguliers sur le niveau de satisfaction des participants est utile pour faire évoluer l’animation et garantir un bon degré de mobilisation.

Évaluation

Indicateurs de suivi

Indicateurs d’activité (mesurés par comptage) :
  • Nombre de rencontres périodiques organisées ;
  • Nombre d’acteurs (éventuellement décliné par catégories d’acteurs)/de citoyens/d’élèves mobilisés lors de ces rencontres.
Indicateur de satisfaction (mesuré par sondage) :
  • Degré de satisfaction des participants aux rencontres périodiques organisées.

Impact socio-économique et financier

  • Coût des actions de sensibilisation (temps passé, coût d’éventuels intervenants extérieurs...) à prendre en compte au moins partiellement dans l’évaluation de l’impact socio-économique et financier des actions impactant les coûts de déchets.

Impact environnemental

Non pertinent pour des actions de sensibilisation (veiller à la cohérence des actions menées avec les messages de réduction des déchets).

Ressources méthodologiques et annexes

Rôles de la collectivité en charge du PLPDMA
  • Identifier les acteurs et actions pour le diagnostic local
  • Remonter de l’information pour le recensement national
  • Diffuser de l’information/des outils nationaux
  • Communiquer
  • Être éco-exemplaire
  • Mobiliser des acteurs et développer des partenariats
  • Proposer des aides méthodologiques/formations
  • Proposer des aides financières et/ou logistiques