Élaborer et conduire avec succès un PLPDMA

Mettre en place des actions de communication en faveur de la prévention des déchets : fiche-action

Repères
  • Axe du PNPD concerné : 10. Sensibiliser les acteurs et favoriser la visibilité de leurs efforts en faveur de la prévention des déchets
  • Action du PNPD déclinée : 10.1. Poursuivre les campagnes de sensibilisation axées sur la prévention des déchets

De quoi s’agit-il ?

Mener des actions locales de communication axées sur la prévention des déchets en général ou ciblées sur certains thèmes en particulier (ex. : le réemploi et la réparation) ou au contraire plus large (économie circulaire, production et/ou consommation durable(s)...).


Quels enjeux ?
  • Près de 9 Français sur 10 déclarent avoir déjà entendu parler de gestes ou d’actions pour réduire la quantité de déchets ménagers.
  • À peine 1 Français sur 2 déclare avoir déjà entendu parler de gestes ou d’actions de prévention qualitative.
  • Cette connaissance doit être étendue au-delà des gestes emblématiques (compostage, emballages...), et des pratiques encore marginales doivent être développées (achats de seconde main, couches lavables...).
  • À travers la communication, il s’agit donc d’impulser une véritable culture de la prévention des déchets ainsi qu’un véritable passage à l’acte, ce qui implique des changements de comportement pour beaucoup d’acteurs, dont les citoyens (ex. : achat de biens d’occasion vs achat de biens neufs).
Gisement d’évitement : pas d'estimation
Potentiel de réduction : pas d'estimation


Objectifs

  • Augmenter le niveau de connaissance des gestes de la prévention des déchets (y compris en matière de prévention qualitative, c’est-à-dire la réduction des quantités de déchets dangereux ou de leur nocivité).
  • Encourager le passage à l’acte en mettant en évidence les bénéfices (environnementaux, économiques, éthiques et sociaux) issus du changement de comportement.
  • Informer sur les actions en cours sur le territoire et sur leurs impacts.
 
 

Exemples de mise en œuvre

Exemples de mise en œuvre transversale, toutes cibles :
  • Mettre en place un plan de communication en matière de prévention des déchets ou, plus largement, d’économie circulaire, déterminant les actions à mettre en œuvre sur la période du PLP, à la fois des actions généralistes et des actions différenciées pour toucher chaque cible (ménages, jeunes publics, entreprises, autres administrations, associations...). Il est vivement recommandé que l’une de ces actions consiste en une (ou plusieurs, en fonction de la taille et des moyens financiers de la collectivité) campagne(s) locale(s) de communication ;
  • Relayer et diffuser les campagnes nationales, le cas échéant en les personnalisant lorsque les supports mis à disposition le permettent ;
  • Créer une rubrique dédiée à la prévention des déchets, à l’économie circulaire et à la production et consommation durable sur le site internet de la collectivité.
Exemples de mise en œuvre à destination des ménages :
  • Donner une identité visuelle à la campagne via une charte graphique dédiée (logo, slogan, mascotte...) ;
  • Décliner et diffuser des outils de communication chartés (brochures, site web, newsletter, affiches, totems en déchèterie, marquage sur véhicules...) ;
  • Organiser une campagne média (radio, télé, presse, cinémas locaux) ;
  • Investir les réseaux sociaux (alimenter une page Facebook, un compte Twitter, etc.) ;
  • Créer et animer un stand d’exposition lors d’événements locaux réguliers (ex. : marchés) ou plus ponctuels (ex. : festivals) ;
  • Créer un jeu concours ;
  • Coordonner une opération témoin, valoriser les résultats et les participants comme ambassadeurs.
 
Exemples de mise en œuvre à destination des publics scolaires :
  • Proposer des animations scolaires (avec ateliers de démonstration, visites de sites) ;
  • Créer un jeu-concours et valoriser les gagnants (ex. : concours de courts-métrages) ;
  • Développer un jeu éducatif, des outils pédagogiques pour l’enseignant ;
  • Soutenir la démarche des établissements pilotes en mettant à leur disposition des outils de sensibilisation adaptés (affiches, « gâchimètre »...) ;
  • Exemples de thèmes à privilégier : gaspillage alimentaire, réparation/réemploi, consommation de papier.
 
Exemples de mise en œuvre à destination des entreprises :
 
 

Éco-exemplarité des collectivités

  • Utiliser les outils de communication interne de la collectivité pour diffuser des messages de prévention auprès des élus et du personnel (mails collectifs, intranet, fiches de paie, panneaux d’affichage...).
  • Créer une rubrique dédiée sur le site internet de la collectivité, pouvant comporter une sous-rubrique de petites annonces de don/troc/vente d’occasion entre agents.
  • Éco-communiquer (réduire l’impact environnemental de la communication de la collectivité : limiter les documents imprimés, récupérer des matériaux et objets, éco-concevoir les stands d’animation...).
  • Organiser des journées de réparation/troc/revente ou des ateliers « prévention » généraux ou thématiques (ex. : lutte contre le gaspillage alimentaire) dans les locaux de la collectivité. 
  • Communiquer auprès des autres collectivités et établissements publics du territoire.
 

Exemples de partenaires à associer

  • Les médias locaux.
  • Les collectivités du territoire.
  • Les partenaires des actions de prévention menées par la collectivité (ex. : entreprises).
  • Des relais de diffusion (ex. : associations).
Points de vigilance
  • Les actions de communication doivent être articulées avec les autres actions visant à réduire les déchets sur le territoire, elles ont vocation à créer un bruit de fond propice aux changements de comportement. La mise en pratique concrète doit être possible sur le territoire (ex. : offre en matière de vrac...) et accompagnée par des actions de proximité.
  • Privilégier un ton positif, impliquant, non moralisateur.
  • Mettre en avant les bénéfices concrets des actions.
  • Adapter les messages au public visé (ex. : le vocabulaire, les visuels à employer sont différents si le message s’adresse aux enfants).
  • De nombreux outils de sensibilisation sont déjà mis à disposition par l’ADEME et le MTES et au sein du réseau A3P®. Gagner du temps (au moins en réutilisant les contenus), et consacrer les moyens disponibles à l’accompagnement de proximité, visant à un passage à l’acte plutôt qu’à l’édition d’une énième brochure présentant les « bons gestes ».
  • Associer les communes et collectivités du territoire dès l’élaboration de la campagne de communication, et tout au long de son déroulement, faciliter son appropriation et son ancrage local.
  • Mobiliser les acteurs relais, notamment associatifs, pour à la fois diffuser les messages de prévention, en bénéficiant de leur légitimité auprès de leurs publics, et s’appuyer sur leurs propres outils et actions de communication.
  • Les réseaux sociaux ont leurs propres codes de fonctionnement et nécessitent du temps de modération qu’il ne faut pas sous-estimer, mais sont des compléments efficaces.
  • Communiquer ne s’improvise pas. Il peut parfois être utile de recourir aux services d’une agence spécialisée.
  • En interne, les services Ressources Humaines sont des partenaires-clés pour la diffusion des messages de prévention.
 
 

Évaluation

Indicateurs de suivi

Indicateurs de changement de comportement (mesurés par sondage) :
  • Pourcentage de personnes qui déclarent connaître un ou plusieurs gestes de prévention ;
  • Pourcentage de personnes qui déclarent pratiquer un ou plusieurs gestes de prévention ;
  • Post-tests de campagnes. 
Indicateurs d’activité (mesurés par comptage) :
  • Nombre de cibles sensibilisées (à décliner par cible, par action) ;
  • Nombre d’amis sur les réseaux sociaux.

Impact socio-économique et financier

Pas d’estimation

Impact environnemental

Pas d’estimation

Ressources méthodologiques et annexes

Rôles de la collectivité en charge du PLPDMA
  • Identifier les acteurs et actions pour le diagnostic local
  • Remonter de l’information pour le recensement national
  • Diffuser de l’information/des outils nationaux
  • Communiquer
  • Être éco-exemplaire
  • Mobiliser des acteurs et développer des partenariats
  • Proposer des aides méthodologiques/formations
  • Proposer des aides financières et/ou logistiques