Élaborer et conduire avec succès un PLPDMA

Impulser et essaimer les bonnes pratiques en entreprise : fiche-action

Repères
  • Axe du PNPD concerné : 3. Prévention des déchets des entreprises
  • Action du PNPD déclinée : 3.2. Recenser, capitaliser et mettre à disposition les bonnes pratiques en entreprise

De quoi s’agit-il ?

  • Accompagner les commerçants, artisans et entreprises à mettre en place de nouvelles pratiques afin de réduire leur production de déchets, ainsi que les déchets produits par les consommateurs de leurs produits et services.
  • Établissements de soin et d’éducation : 1. Être exemplaire en matière de prévention des déchets


Quels enjeux ?
  • Implanter des changements de pratique concrets au sein des entreprises du territoire.
  • Diffuser et généraliser les bonnes pratiques identifiées.
Gisement d’évitement : 3/4
Potentiel de réduction : 1/3


Objectifs de l’action

  • Réduire les quantités de déchets assimilés collectés par le service public.
  • Réduire les quantités de déchets d’activités économiques produits par les entreprises du territoire.
  • Contribuer à augmenter la compétitivité économique des entreprises en leur permettant de réduire leurs coûts.


Exemples d’actions à mettre en œuvre

Capitaliser et essaimer
  • Organiser des formations, ou contribuer aux contenus.
  • Réaliser ou diffuser des guides de bonnes pratiques : guides existants de l’ADEME, production d’un guide illustré par des bonnes pratiques locales.
  • Exploiter les résultats des actions exemplaires et en diffuser les enseignements (guide, témoignages...).
  • Produire et/ou diffuser des fiches techniques par secteur d’activité.
  • Proposer ou impulser la conception d’une offre d’actions clé en main parmi lesquelles les entreprises (seules ou en groupe) ou les collectivités/communes du territoire peuvent choisir. Les actions sont menées par les différents partenaires. Elles peuvent porter sur une opération de réduction des déchets dans les commerces de proximité, l’accompagnement et la formation des entreprises (industries, supermarchés), l’accompagnement pour adhérer à un label, des opérations de sensibilisation via des visites de sites, l’accompagnement à une démarche d’éco-conception...


Points de vigilance
  • S’appuyer sur les gains financiers, les obligations légales et la redevance spéciale pour sensibiliser les entreprises à la réduction des déchets et proposer des solutions combinant tri à la source, filières de valorisation et réduction des déchets en amont.
  • Inscrire l’action dans des dynamiques existantes portées par les relais professionnels (Éco-Défis, Imprim’Vert, Garage propre, Répar’Acteurs...).
  • S'adapter aux disponibilités suivant le type d'entreprise et privilégier le contact en face à face.
  • Inscrire l’action dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE).
  • Ne pas limiter l’approche des entreprises à la seule question des déchets (éco-conception, économies d’énergie...) et pour cela, travailler en partenariat.
  • S’appuyer aussi sur les actions mises en œuvre dans le cadre de l’éco-exemplarité (vaisselle, papier, repas...).
  • Rechercher des synergies avec les démarches d’écologie industrielle et territoriale.

Éco-exemplarité des collectivités

Exemples de mise en œuvre :
  • Organiser une opération « administrations exemplaires témoins ».


Exemples de partenaires à associer

  • Services de développement économique des collectivités territoriales.
  • Relais professionnels : CCI, CMA, représentants des entrepreneurs, associations locales...
  • Clubs d’entreprises.
  • Conseil départemental et Conseil régional (responsable de l’élaboration du SRDEII).
  • Responsable(s) PCET.


Évaluation

Indicateurs de suivi :

Quantités évitées :
  • Quantité totale de DAE/déchets assimilés suivie plus ou moins finement par type de produit (papier/cartons, déchets organiques, DEEE, piles, etc.) – taux d’évolution.
Changement de comportement :
  • Nombre d’opérations collectives menées à terme, nombre d'entreprises participantes ;
  • Nombre d’entreprises adhérant au label...

Impact socio-économique et financier

Indicateurs-clés à mesurer :
  • Économies réalisées grâce aux actions de réduction des déchets (par produit).
Pour aller plus loin :
  • Prendre en compte le coût évité de la gestion des déchets par la collectivité.

Impact environnemental

Non pertinent pour des actions de sensibilisation.
Voir les rubriques ad hoc pour les actions de prévention conduites suite à la sensibilisation.
Note : veiller à ce que les actions de sensibilisation soient en cohérence avec les messages de prévention des déchets (exemples : éco-événements, éco-communication...).


Ressources méthodologiques et annexes

Rôles de la collectivité en charge du PLPDMA
  • Identifier les acteurs et actions pour le diagnostic local
  • Remonter de l’information pour le recensement national
  • Diffuser de l’information/des outils nationaux
  • Communiquer
  • Être éco-exemplaire
  • Mobiliser des acteurs et développer des partenariats
  • Proposer des aides méthodologiques/formations
  • Proposer des aides financières et/ou logistiques