Élaborer et conduire avec succès un PLPDMA

Favoriser la mise en place d’un réseau d’acteurs concernés par la lutte contre le gaspillage alimentaire : fiche-action

Repères
  • Axe du PNPD concerné : 7. Lutter contre le gaspillage alimentaire
  • Action du PNPD déclinée : 7.6. Mise en place d’un « Club d’acteurs » sur le gaspillage alimentaire

De quoi s’agit-il ?

Favoriser la mise en réseau des acteurs concernés par la lutte contre le gaspillage alimentaire :
  • En participant activement à un réseau existant, et en contribuant à sa dynamique et à son efficacité ;
  • En créant ou contribuant à créer cette dynamique si elle n’existe pas.
Un tel réseau (ou groupe de travail, ou club) vise à rassembler toutes les parties prenantes pour établir un dialogue constructif sur les pratiques et les réalités de chacun et à coordonner les actions en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Ce réseau peut-être mis en place à l’échelle régionale, départementale et/ou locale. Au niveau national, un tel réseau permet de suivre la mise en œuvre du Pacte signé en 2013.
Dans le cadre d’un PLPDMA, ce réseau peut être initié au cours de son élaboration ou en appui de sa mise en œuvre et par exemple, jouer le rôle d’une instance de concertation complémentaire de la CCES, ou en constituer un sous-groupe (ou « atelier ») thématique.
Il peut être initié par tout acteur concerné par l’alimentation : la DRAAF, une collectivité en charge d’un PLPDMA, une association d’industries agro-alimentaires, une association ou groupement d’associations de protection de l’environnement et/ou de consommateurs et/ou d’aide alimentaire, etc.
 
Quels enjeux ?
Tous les acteurs de la chaîne alimentaire ont un rôle à jouer dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Leurs pratiques et leurs comportements sont interdépendants et ont des effets d’engrenage. Mais ils communiquent peu, ce qui conduit à une méconnaissance des enjeux et des réalités des uns et des autres. Or, la mobilisation de tous ces acteurs et la mise en cohérence de leurs actions est indispensable pour rendre efficace la lutte contre le gaspillage alimentaire.
 
Gisement d’évitement : sans objet
Potentiel de réduction : sans objet


Objectifs

  • Contribuer à réduire de 50 % le gaspillage alimentaire d’ici 2025.
  • Mettre en place un réseau d’acteurs sur le gaspillage alimentaire à l’échelle du PLPDMA.
et/ou
  • Participer au réseau d’acteurs existant au sein des territoires, du département ou de la région.


Exemples d’actions à mettre en œuvre

  • Identifier un réseau d’acteurs existant au niveau régional ou départemental, via la DRAAF, l’ADEME, les associations... et y participer activement (exemple : REGAL = Réseau pour éviter le gaspillage alimentaire, existe en Nouvelle-Aquitaine, Normandie et Auvergne-Rhône-Alpes).
  • Initier un groupe de travail à l’échelle du PLPDMA pour accompagner la conception et la mise en œuvre des actions de lutte contre le gaspillage alimentaire et susciter d’autres initiatives à l’échelle du territoire ; éventuellement prévoir des sous-groupes sectoriels ou par groupe-cible (restauration collective, restauration traditionnelle, ménages...) ; si possible suivre le nombre d’actions mises en place et les impacts des actions en terme de réduction du gaspillage.
  • Organiser un événement annuel lors de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire le 16 octobre, en associant les membres du réseau.
  • Organiser des ateliers de partage d’expérience, des réunions de travail visant la coproduction sur la question du gaspillage alimentaire... comme prémices à un réseau plus formalisé.
  • Communiquer sur les actions du réseau.
  • Valoriser, en l’illustrant par des exemples concrets, l’apport de la participation au réseau dans le bilan du PLPDMA (en quoi cela facilite-t-il la mise en œuvre des actions de lutte contre le gaspillage alimentaire au niveau local et l’atteinte des objectifs du PLPDMA).


Éco-exemplarité des collectivités

Pas d'action spécifique.


Points de vigilance
En tant que membre :
  • Collaborer au réseau en partageant ses retours d’expérience et ses recommandations, pour contribuer à une dynamique efficace, qui produise des résultats concrets et perdure dans le temps ;
  • Bénéficier du réseau en faisant état de ses besoins, de ses interrogations ; si plusieurs membres ont des intérêts convergents ou en interaction, des coopérations peuvent naître, des travaux ou des projets communs émerger.
Dans le cas de réseaux existants à différents niveaux (régional/départemental/local), veiller à une bonne articulation entre les niveaux : solliciter les acteurs pertinents à chaque niveau, organiser la communication pour éviter les redondances et favoriser les approches complémentaires et des synergies, au niveau le plus pertinent.
Pour rendre ses travaux plus opérationnels, ce réseau peut être décliné en sous-groupes, en fonction des secteurs d’activités ou publics ciblés (restauration collective, production et distribution, sensibilisation des ménages, dons alimentaires...). Les sous-groupes doivent ensuite être articulés entre eux.
La façon dont un tel réseau est animé est essentielle, elle demande du temps et du savoir-faire.
 


Exemples de partenaires à associer

Indicateurs de suivi

Ensemble des acteurs impliqués dans la chaîne alimentaire, de la production à la consommation en passant par la transformation, à l'échelle territoriale d'activité du réseau.


Évaluation

Indicateurs de suivi

Quantités de déchets évités : sans objet
Changement de comportement : pas d’impact direct de l’action
Indicateurs de suivi :
  • Mise en place d’un réseau d’acteurs concernés par le gaspillage alimentaire ;
  • Nombre de participation/contribution à une réunion d’un réseau d’acteurs concernés par le gaspillage alimentaire.

Impact socio-économique et financier

Sans objet 

Impact environnemental

Sans objet 


Ressources méthodologiques et annexes

Rôles de la collectivité en charge du PLPDMA
  • Identifier les acteurs et actions pour le diagnostic local
  • Remonter de l’information pour le recensement national
  • Diffuser de l’information/des outils nationaux
  • Communiquer
  • Être éco-exemplaire
  • Mobiliser des acteurs et développer des partenariats
  • Proposer des aides méthodologiques/formations
  • Proposer des aides financières et/ou logistiques