Élaborer et conduire avec succès un PLPDMA

Donner du sens aux résultats pour parler aux cibles

Finalités
Illustrer les actions menées annuellement dans le cadre du PLPDMA de façon concrète, en faisant récit et en mettant en évidence les résultats obtenus. Des données quantitatives et des données qualitatives sont nécessaires.


En pratique

  • Présenter les résultats obtenus en les convertissant en données qui ont du sens pour le public ciblé. Par ex., les quantités de gaspillage alimentaire évité peuvent s’exprimer en équivalents repas, ou en équivalents valeurs de biens de consommation (par ex. : tablette) pour la valeur économique. Les impacts CO2 évités peuvent être ramenés à des kilomètres parcourus en voiture.
  • Présenter les mêmes faits et résultats de façon différente en fonction de l’intérêt des différentes cibles (segmentation d’audience) : élus, professionnels du secteur, consommateurs, enfants, adultes...
  • Mettre en avant les retombées du PLPDMA autres que relatives aux déchets, pour intéresser un public plus large y compris parmi les décideurs : bénéfices en termes économiques, d’emplois, de lien social, de dynamique de territoire. Il s’agit souvent de données plutôt qualitatives, à collecter de façon spécifique.
  • A minima, les cibles pour la communication du bilan annuel sont :
    • la CCES,
    • les décideurs de la collectivité,
    • les agents de la collectivité (impliqués dans les actions éco-exemplaires),
    • les élus de la collectivité,
    • les partenaires des actions,
    • les relais de diffusion des messages,
    • les médias,
    • le grand public (identifier différents sous-groupes).
Les clés du succès
  • Les messages retenus doivent tenir compte des intérêts variés des cibles. Pour cela, identifier des sous-groupes ayant des points communs est utile.
  • La communication n’est pas le seul fait des spécialistes de la communication, lorsque la collectivité dispose d’un service dédié. L’animateur doit, lui aussi, régulièrement valoriser son travail et le PLPDMA auprès de ses interlocuteurs tant en interne qu’en externe. S’appuyer sur des faits concrets, des illustrations éclairantes, présenter son action sous forme de récit attrayant (storytelling) lui seront donc utiles tout au long de la mise en œuvre du PLPDMA.