Élaborer et conduire avec succès un PLPDMA

Développer le compostage partagé et le compostage en établissement : fiche-action

Repères
  • Axe du PNPD concerné : 6. Poursuivre et renforcer la prévention des déchets verts et la gestion de proximité des biodéchets
  • Action du PNPD déclinée : 6.5. Développer le compostage partagé et le compostage en établissement

De quoi s’agit-il ?

Le compostage partagé est géré par plusieurs personnes/foyers, sur un lieu public ou collectif (pied d’immeuble, espace d’un quartier ou d’un lotissement...). Les participants assurent la collecte et le transport de leurs déchets jusqu’au site de compostage, et participent aussi souvent aux manipulations du compostage. Cette pratique cible uniquement les ménages. Elle concerne les déchets suivants :
  • En pied d’immeuble : déchets de cuisine des habitants, et éventuellement utilisation des déchets des espaces verts pour apporter de la matière carbonée ;
  • Village, quartier, jardins familiaux, collectif : déchets alimentaires et déchets verts.
Le compostage autonome en établissement concerne aussi les déchets de plusieurs personnes, mais à l’échelle d’un établissement (cantines, restaurants, campings...). L’opération, à la charge de l’établissement, est gérée sous sa responsabilité par des membres du personnel attachés au site.


Quels enjeux ?
  • Proposer des solutions de gestion de proximité efficaces et peu onéreuses aux foyers ne disposant pas de jardin ou ne souhaitant pas gérer leur propre compostage, en anticipation de l’obligation de développer le tri à la source des biodéchets.
  • Privilégier le principe de proximité dans la gestion des biodéchets, éviter de développer des collectes sélectives supplémentaires, limiter les coûts pour la collectivité.
  • Éviter le brûlage à l’air libre.
Gisement d’évitement : 4/4
Potentiel de réduction : 2/3


Objectifs

  • Réduire les quantités de biodéchets dans les DMA et les OMR.
  • Généraliser l’installation de sites de compostage partagés et de compostage en établissement.
  • Maintenir les sites installés opérationnels dans le temps.


Exemples d’actions à mettre en œuvre

Exemples d’actions à destination des ménages (compostage partagé) :
  • Sensibiliser les ménages aux différentes techniques de compostage : site internet dédié (vidéos), réunions publiques, stand d’information lors d’événements liés au jardinage... ;
  • Sensibiliser les élus des communes, des bailleurs... pour susciter la demande d’un site de compostage partagé, faciliter l’implantation et en assurer la pérennité ;
  • Installer des sites pilotes, sur base d’appels à volontaires ou d’appels à projet, pour ajuster le déroulement de l’accompagnement des futurs sites de compostage partagés ;
  • Déployer le compostage partagé à grande échelle : installation et accompagnement de sites sur demande, par la collectivité ou son prestataire, ou par des relais territoriaux (communes, guides composteurs...) ; formation des référents de site ; animation de réseaux de référents ;
  • Utiliser des sites de compostage en commune, en jardin... comme lieux de démonstration de la prévention et de la gestion de proximité des biodéchets (broyage, paillage, jardinage au naturel...) ;
  • Organiser une opération « foyers témoins » autour de sites de compostage partagé ;
  • Soutenir des projets associatifs d’insertion sociale visant à gérer un site de compostage partagé, couplé éventuellement à un potager solidaire, et à créer des emplois en insertion.
 
Exemples d’actions à destination des professionnels :
  • Installer des sites de compostage partagé pour des commerçants.
 
Exemples d’actions à destination des établissements :
  • Démarche similaire aux actions vis-à-vis des ménages, en ciblant les établissements scolaires et les maisons de retraite..: implantation de sites vitrines pour susciter l’émulation, ou accompagnement de l’installation de sites à grande échelle par la collectivité ;
  • Possibilité d’installer des sites de grande taille (pavillon de compostage, plateforme de compostage...).
 
Exemples d’actions à destination du public scolaire :
  • Proposer des animations sur le site de compostage en établissement ;
  • Faire participer des élèves à l’installation et à l’entretien du compost ; former et outiller les responsables du site pour cela ;
  • Fournir des outils pédagogiques aux enseignants pour exploiter le site en établissement ;
  • Accompagner l’installation d’un jardin pédagogique à proximité du site de compostage et outiller les acteurs de l’établissement responsables de son animation.


Actions complémentaires


Éco-exemplarité des collectivités

Exemples de mise en oeuvre :  
  • Implantation d’un site partagé dans les locaux de la collectivité pour composter les déchets alimentaires du personnel (restes du repas de midi) et sensibiliser les agents.
 

Exemples de partenaires à associer

  • Communes du territoire.
  • Établissements en particulier scolaires.
  • CMA/CCI, associations de commerçants.
  • Associations de protection de l’environnement, de jardinage...
  • Bailleurs sociaux, concierges...
  • CCAS / CIAS.
  • Guides composteurs.
Points de vigilance
  • S’assurer d’un nombre de participants suffisant.
  • Disposer d’un référent de site motivé et engagé dans le temps (gardien d’immeuble, habitant bénévole, association, agent communal...) pour assurer le suivi.
  • Accompagner le site de son installation à sa première récolte au moins.
  • Veiller à organiser un approvisionnement régulier en broyat.
  • Organiser des événements conviviaux pour l’installation du site, la récolte du compost... et communiquer dans les médias à ces occasions.
  • Combiner à des actions de jardin collectif pour boucler la boucle et assurer l’utilisation du compost.


Évaluation

Indicateurs de suivi

Quantités évitées :
  • Quantité de biodéchets évités, estimée sur la base du volume mis dans le composteur (ex. : nbre bio-seaux déposés par semaine/site * nbre de sites) et de la densité des déchets verts (0,14 kg/l). Taux d’évolution en %.
 
Changement de comportement :
  • Nombre de sites déclarant pratiquer au moins une technique de gestion partagée (enquête).
 
Nombre d’acteurs sensibilisés :
  • À décliner par action et par cible...

Impact socio-économique et financier

 

Impact environnemental



Ressources méthodologiques et annexes

Rôles de la collectivité en charge du PLPDMA
  • Identifier les acteurs et actions pour le diagnostic local
  • Remonter de l’information pour le recensement national
  • Diffuser de l’information/des outils nationaux
  • Communiquer
  • Être éco-exemplaire
  • Mobiliser des acteurs et développer des partenariats
  • Proposer des aides méthodologiques/formations
  • Proposer des aides financières et/ou logistiques